Comme se constituer la cohabitation pacifique des athées, chrétiens, musulmans et juifs religieux, et cetera, dans une societé multiculturelle en future?
deutsch English français

Bon alors, le marchand de légumes turc du voisinage, un homme aimable et sypathique, n´attente pas surelement à mon vie, bien que le coran appele tous les musulmans tuer infidèles. Aussi mon père ne se souvient jemais bien sûr de lapider moi, bien que il en tant que catholique aurait été autorisé à agir au juste, si j´ aurais désobéi encore. Encore et toujours je ne peut pas souvenir à être été grugé par un juif, bien que le talmud lui dicte voler, frauder et même réduire non - juifs en esclavage. Mais peut - être j´ avait de la chance et frayais seulement avec juifs athées jusqu´ à present. Je ne sais au juste...

On peut reproche que les citations cruelles siffisamment connues de la bible, le coran et le talmud seraient sorties de leur contexte. En plus les écrits religieux contendraient beaucoup des éléments positifs comme l´ amour du prochain. On ne pourrait pas respecter les éléments negatifs, mais on pourrait faire des efforts avec une façon de considérer plus subtile.

Mais la bible, le coran et le talmud contennent déclarations évidentes et distinctement formulées que ne permettent pas interprétations arbitraires. ...et choses qui étaient universellement valables de tout évidence dans un autre contexte pourraient compatibles avec les idées sur humanisme de nos jours? Si les hommes religieux se voudraient prendre ses distances par rapport aux cruautés indéniables de leur religions, parque elle écrivent leur livres religieuses de nouveau? Il ne serait pas un déshoneur admettre que elle auraient fait fautes et veulent apprendre faire meilleures choses en future.

Mais les religions et les communtautés religieuses et Églises répresentées revendiquent perfection et infailibilité, dans ce contexte il est difficile reconnaître propre fautes. Il y a just quelques hommes dans les membres des ègises de base que ont faits cette travail seulement. Mais le nombre de cette hommes, qui ont résignés sous l´ impression de l´ obstination leur autorités cléricales du moment et ont faits défection totalement ou partiellemet de leur croyance.

La condition préalable pour de la tolérance par les dessidents concernés est la tolérance mutuelle. Bon alors, si la tolérance reste seulement une fin en soi, elle peut fait plus des dégâts comme être utile. Les organisations religieuses ne peuvent pas tolérantes en dernier lieu, parque elles sont contaminées du fantasme devoir combler d´ aise le reste de l´ humanité avec leur idée concernée atteindre de salut de l´ âme. En plus la pluspart des religions devraient abdonner leur privilèges pour être tolérantes, mais elles ne peuvent pas éxister sans eux - au moins non en de manière du jour.

Seulement la communauté juive fait exception en quelque sorte, mais malheuresment sa motifs ne sont pas de façon noble. Juifs orthodoxes refusent même l´ admission des convertis facultatifs à judaïsme, bien que à part ça toutes les autres communautés religieuses tous les moyens sont bons pour recevoir membres neufs le plus possible. Mais le judaïsme doit rester un relativement petit cercle qui a l´ habitude le droit être un herrenvolk (un peuple qui est supérieur à les autres).

Les religions n´ ont pas faites face que elles doivent se soumettre à la critique publique. L´ islam réagit à critique avec militance jusqu´- là alltentats à la vie. Le judaïsme tente se retirer à critique de toute façon avec attirer l´ attention sur l´ injustice, qui elle devait endurer par les nazis. Seulement le christianisme a une éxperience certaine avec le fréquenter de la critique. Mais actions militantes sont réservées à combattants solitaires fanatiques chrétiennes, parque les Églises chrétiennes ne disposent plus pas sur les instruments du pouvoir nécessaires pour mettre elles. Sinon le bûcher chrétienne existerait à ce jour.

Il y n´ aura pas solutions qui sont recouvrables à court terme, parque les communautés religieuses non - chrétiennes sont encore au début de leur processus de degradation du moment, mais il ne peut pas être dénié. Mais nous ne peuvent pas attendre 200 années, si nous veulent résoudre les problèmes actuels, comme une cohabitation concordante pacifiquement des athées, musulmans, juifs religieux et cetera pourrait se former.

On pourrait faire un pas de plus en direction cette idéal, si on pourrait ignorer les religions. Ce n´ est pas le plus soivent un problème chez chrétienns, il y a bien d´ eux ont déseétatisés leur religion, parque elle ne peuvent pas plus avec les machinations de leur Églises. Le grand public des chrétienns ne prennent pas plus leur religion au sérieux. L´ Église organisée tenter justifier sa éxistence avec sa engagement supposé dans le domaine social - au moins dans la religion. C´ est la raison l´ Église perd plus et plus de sa crédibilité. Aussi les juifs ont majoritairement une attitude séculière à athée de nos jours. Mais malheuresment les pouvoirs religieux de façon radicale atteignent plus en plus portance forte autant chez le judaïsme que le christianisme - surelement à cause de elle veulent réagir avoir peur de louper le ultime coche à l´ état d´ abattement profond de nos jours de la religion concernée. Elles produisent vraiment beaucoup des enfants, qui elles endoctrinent ensuite a efectos de leur religion, et elles sont un danger on ne doit pas sous - estimer. Idéologies de tous poils tombent dangereuses surtout dans leur phase finale. Celui qui connaît que il n´ a rien à perdre, qui peut risquer et risquerait tout ça, ce on peut remarque au exemple du nazisme.très bien.

D´ un autre côté plus des hommes regardent peut - être le fanatisme commencé rien que l´ ultime chance encore pouvoir retinir l´ islamisation menaçante de l´ Europe - comme si ce serait sensé vouloir combattre la peste avec le choléra.

Donc les conditions plus importantes pour une cohabitation pacifique des chrétiéns, musulmans, juifs religieux et les hommes séculiers sont assez mauvaises. Qui il revendique tolérance pour lui, qui doit agir à cette manière que il sera tolérable. Cette condition est satisfaite jusqu´ à présent seulement par les athées et un encore trop petit part de l´ assise chrétienne et juive, mais musulmans satisfont seulement rarement au revendication.

Bon alors, non seulement les religions offrent un source varié de conflits, contraintes économiques sont practiquement plus sérieux encore. Il y a 40 années on racontait comme un moulin à prières nous à n´ importe quel moment - Les étrangers n´ enlevent pas nous les postes de travail, parcque ils font seulement le travail salissant, qui les autochtones ne veulent pas faire de toute façon. Mais cette temps sont passée depuis les temps, il y a à côtè de disproportionnellement grand nombre des prestataires aussi beaucoup des avocats turcs, hommes d´affaires, docteurs et cetera. De normalement nombreuses enfants des immigrants reçoivent une meilleure formation scolaire initiale de plus en plus, en conséquence cette tendance sera à la hausse encore en future.

C´ est la problème. Nous ne peuvent pas employer, parcque ils seulement vivent aux crochets de société, mais, d´ un autre côté nous ne peuvent pas aussi employer beaucoup astronomiquement des hommes avec une meillieure qualification, qui peuvent ganger bien, parque à cette manière le chômage des autochtones augmentera encore. La concurrence aux postes de travail de meilleue qualité favorisera encore, en conséquence le potentiel de conflit s´ augmentera aussi. Les limites de la croissance économique sont atteints déjà ou atteindra bientôt, en conséquence nous ne peuvent attendre une amélioration on continue à personnes qualifiées.

De bon gré il est attiré l´ attention de l´ intégration réussie par le passé dans ce contexte, comme l´ immigration des huguenots français à la Prusse, qui étaient persécutés à cause de leur croyance protestante, ou l´ immigration des Polonais et des Irlandais à la region de la Ruhr à la fin de la dix - neuvième siècle. Mais cette immigrants étaient un bénéfice positif pour l´ Allemagne, qui était à l´ époque dans une phase de la croissance économique et avait besoin des salariés simples de la Pologne et experts de l´ Irlande réspectivement de la France. Bon alors, mais les temps ont se changées fondamentalement...

Nous ne pouvons pas en fin de compte se passer de réduction de la population étrangère et du pays pour, si nous veulons resoudre (non seulement) le problème de la baisse du chômage.

Une cohabilitation pacifique des hommes d´ origine différente, religion et aussi conception de la vie ne sera pas possible alors à peine, parque on doit réspecter son semblables tout d´ abord être rivals par les rares places d´ apprenti et emplois, prestations sociales de l´ État et retraites. ...et nous doivons réspecter cette fait, parque il est réalité.

Tout d´ abord il serait important exprimer franchement et honnêtement cette faits pour pouvoir commbattre sette tendence. Il ne peut pas utile anomalies éxistées en réalité seulement sens cesse embelir ou même tabouiser la débat de ça.Ensuite on ne doit pas se plaindre des extrémistes de droite veulent profiter de cette chose pour leur projets.

L´ immigration doit montrer avantages pour toutes les personnes concernées, tant pour les émmigrants que la population origine du pays d´ immigration. Une politique de l´ ímmigration raisonnable doit s´ orienter à cette prescriptions comme elle est faite par les pays de l´ immigration classiques le Canada, l´ USA et l´ Australie. Donc une soultion raesonable du problème serait absolument possible, mais dans notre pays la volunté des toutes les personnes concernées manque pour cela. Espérons que li ne sera pas être en retard pour de la révélation. Le Monsieur Tout - le - monde devra payer les pots cassés de nouveau...